2006-07-11 - David & Him - Journal du Jura - Rockademy

Aller au contenu

2006-07-11 - David & Him - Journal du Jura

MAGAZINE > REPORTAGES
Au printemps, David Jeanmonod rencontrait le chanteur du groupe HIM en backstage et lui offrait une création personnelle.
Portrait d’un original qui ne manque pas d’audace.

«Je fais des trous, des petits trous, encore des petits trous, toujours des petits trous»... Au regard de l’activité inhabituelle de David Jeanmonod, ces paroles de Gainsbarre prennent un sens plutôt piquant. C’est que des p’tits trous, David, en fait à tour de bras, sans relâche depuis neuf ans. Pierceur par passion, il lui arrive de faire jusqu’à trente trous par jour! Pas sadique pour un sou, plutôt généreux et toujours jovial, le propriétaire du magasin de piercing Camden Town est également un féru de heavy metal. Même s’il avoue un faible pour Mel C, l’ex-fille sportive des Spice Girls, c’est plutôt les vocalises gutturales de hurleurs patentés qu’il affectionne: Slayer, Metallica, Slipknot, Lordi et Stone Sour, tout y passe. Sans oublier Kiss, Alice Cooper, Mötley Crüe, Rob Zombie, Iron Maiden et HIM. Bref, tout sauf de la musique de chambre. Que des sereins. Grâce au Journal du Jura, David se voyait offrir par la maison de disques de HIM (pour «His Infernal Majesty») – un
combo finlandais de heavy metal romantique qui a vendu quelques millions d’albums – la possibilité de rencontrer son mentor, le  charismatique Ville Valo. Avec la créativité qui le caractérise, le pierceur s’est mis en tête d’offrir au chanteur un objet unique. C’est ainsi qu’il réalisa, avec l’aide de Jean-Pierre Moser, de l’entreprise Deco-M, un magnifique porte-micro en métal. L’objet est orné du mystérieux logo du groupe et d’un cendrier (Ville fumant quatre paquets par jour), et une petite nacelle y est greffée pour accueillir une bouteille de... Jägermeister, son breuvage fétiche! En effet, Ville Valo est connu pour descendre le précieux liquide avec autant d’aisance que le
Suisse primitif son Ovo matinale. Visiblement ahuri par l’originalité de l’oeuvre, Ville Valo s’est empressé de placer l’objet sur scène le soir même de son concert zurichois au Maag Event Hall et de promettre à David Jeanmonod d’emmener son porte-micro en tournée à travers
le monde. Avant de quitter son fan biennois, Ville Valo lui a avoué: «Il y a un festival en Suisse dans lequel j’aimerais beaucoup jouer. C’est celui de Mont- Soleil.» Puissent les dieux l’entendre...

(Pascal Vuille)
CREATED by David Camden

SHARE YOUR PHOTOS
AND VIDEOS WITH
#rockademy2007
#camdentown1997
Retourner au contenu