2011-01-13 - Sens Unik - Journal du Jura - Rockademy

Aller au contenu

2011-01-13 - Sens Unik - Journal du Jura

MAGAZINE > REPORTAGES
Après Bienne, l’avant-dernier mot à la KuFa de Lyss

La Kultur Fabrik (KuFa) de Lyss était pleine à craquer l’autre jeudi, juste avant Noël, pour accueillir pour la première et la dernière fois le groupe phare du rap helvétique et romand, Sens Unik. Son charismatique leader et chanteur à ses heures croupier pour James Bond dans Casino Royale), parrain du FFFF de Bienne et vivant désormais de l’autre côté de l’Atlantique, Carlos Leal, y fit cependant son entrée dans une ambiance calme… trop calme. Il le dira d’ailleurs lors de notre rencontre en coulisses: «Le public a mis beaucoup de temps à se réveiller, mais, heureusement, il a mis le feu lors des dernières chansons. A Bienne, la semaine dernière, par contre, c’était juste de la folie. Je pense que ce fut l’un de nos meilleurs concerts. La Coupole de Bienne, c’est le berceau de la culture musicale. Que ce soit pour le rap ou une autre musique… Bienne, c’est la capitale du son hélvétique.» Sur scène, le groupe a livré 20 ans de rap, 20 ans de vie d’une bande de copains: Just One aux platines, Laurent «Bio» Biollay à la batterie – c’est aussi le batteur de Stress –, Déborah au chant et Dynamique (Couleur 3) pour dynamiser le tout. Les tubes s’enchaînent les uns après les autres avec des sons plus funky que rap. Le public est très réceptif, même si les 80% sont de langue allemande et que Carlos Leal s’amusera à lancer des «Wir sind Sens Unik». Certes, le groupe a quelques rides de plus que lors de son premier concert en première partie de Public Enemy au début des année 90, mais Carlos Leal s’investira dans une break dance très tonique devant les yeux et les sourires de vieux fans accourus des quatre coins de la Suisse. Lorsqu’en backstage, lors d’un meet & greet improvisé, nous avons demandé au groupe ce qui allait se passer ensuite, nous avons eu droit à une réponse simple: «La dernière ligne de notre histoire sera écrite le 31 décembre à Zurich. Ensuite, nous refermerons le livre et le rangerons dans la bibliothèque. Sens Unik sera mort à minuit au 12e coup de cloche.» Tout est dit.
CREATED by David Camden

SHARE YOUR PHOTOS
AND VIDEOS WITH
#rockademy2007
#camdentown1997
Retourner au contenu