Airbourne - 2008-06-25 - Rockademy

Aller au contenu

Airbourne - 2008-06-25

Interviews > A
Interview
Airbourne
25 juin 2008 Huttwil
 
Joel O’Keeffe (Chant et guitare)
 
 
 
David : -Salut Joel, Peux-tu me décrire la musique d’ Airbourne ?
Joel : -Alcool, sexe & rock ‘roll.
 
- Question sûrement facile, quel groupe influence Airbourne ?
- AC-DC ? Oui, c’est sûr, mais il y a plein de bons groupes actuels qui jouent un style rock proche d’AC-DC et ce n’est pas une copie ! Chacun sa sauce, chacun sa petite touche perso.
 
- Est-il vrai que lors de votre jeunesse, la police devait passer au domicile de vos parents pour demander de baisser le bruit ?
- Oui ! Avec mon frère : Ryan (Batterie) nous jouions toujours fort, cela na pas changé d’ailleurs. Maintenant nos parents sont contents, nous ne sommes plus à la maison.
 
- Mais c’est tout frais ?
- Oui ! Nous avons notre premier album « Runnin’Wild » et c’est notre première tournée. Nous sommes tous jeunes, et nous profitons de chaque moment.
 
- Est-ce difficile de jouer avec son frère ? Dans le même band, en tournée ?
- Demande-le lui ! Je ne le supporte plus… (Rires de toutes parts du backstage)
Ryan : Ne me le demande pas, sinon c’est la bagarre assurée !
(Rires)
 
- Vous avez fait la première des Stones, de Mötley et maintenant Iced Earth et Judas…. Vous avez une chance énorme ! Pourquoi ne pas en profiter et faire une tournée « Airboune » ?
- Tu sais, il faut commencer en bas et monter progressivement…pas à pas, step by step… Si tu montes trop vite, tu tombe encore plus vite ! (ndlr : Airbourne+ special guest -  07.12.2008 Rohstofflager Zürich)
 
- De quoi parlent vos textes en générale ?
- On parle de la vie, des filles, du sexe… Le rock n’ roll est là pour parler de ça, non ?
 
- Runnin’Wild est votre album !
Quel est le titre que tu aimes le plus dans cet album ?
- Mmmmhh !? Je dirais Blackjack
 
- Merci pour l’interview, juste encore une question : Comment trouves-tu le public suisse ?
- Le public est « crazy », il joue le jeu avec nous, c’est assez simple d’ailleurs, bois un verre, sors-toi les pouces et amuse-toi !
 
Retourner au contenu