Blackwall - 2010-08-22 - Rockademy

Aller au contenu

Blackwall - 2010-08-22

Interviews > B
Interview de Blackwall , 22.08.2010, Kofmehl – Solothurn
 
Profitant d’un concert au Kofmehl de Soleure, je réussi a faire un petit entretien avec Laurent Gyger, le bassiste et Rob Miola , le chanteur des Blackwall qui ouvre pour le mythique groupe des Sepultura. Une grosse pointure, un gros concert… Un gros stress ? Non, nos « métallos-punk » n’ont pas montré de difficultés à chauffer une salle quasi pleine lors de leur prestation. En plus, les Biennois sont bien organisés : Merchandising, CD, Tshirt, infos… et surtout une très bonne dose de hardcore sur scène.
 
 

Rob Miola (Vocals)

- Jouez devant Sepultura c’est un rêve qui se réalise ? Quel est l’amplitude que Sepultura a sur toi personnellement  ?
- J’avais 16 ou 17 ans quand j’ai vu Sepultura dans le tour Arise à Zurich. C’est un gros souvenir car j’y étais avec mon frère, on étaient jeune et fou…et 15 ans plus tard j’ouvre avec Blackwall pour eux. C’est fou !

- La dernière semaine c’est passée comment ? As-tu bien dormi la nuit dernière ?
- Pas de problème. Je suis revenu hier de vacances, nous avons répété encore hier soir. Nous avons aussi jouer déjà beaucoup de concerts, pas seulement avec Blackwall mais aussi en tant que Killflex. (n.d.l.r Killflex est le groupe parallèle ou jouent Robbie) Et jouer ici c’est …

- Ici c’est Bienne ?
- Ce n’est pas venu de moi! Mais c’est vrai que dans le public, 2-3 fans l’on bien crié. Oui le Kofmehl, il faut le signaler aussi c’est un endroit tellement familiale que jouer ici c’est juste super.

- L’endroit dans le monde et le groupe qui ouvrirait pour vous … dans un rêve bien sûr ? Ce serait ou et avec qui et où?
- « No Means No » c’est un groupe de punk canadien, c’est génial, c’est « LE » groupe ! Et pour l’endroit ? Au chili ou Mexico City, les gens en Amérique du Sud sont crazy !
Laurent Gyger (Bass)

- L’actualité de Blackwall ! Tu peux nous en toucher un mot ?
- Nous avons sorti un album 8 titres au mois d’avril. Pour cette sortie nous avons organisé un concert au Loco à Bienne. C’est une production entre Blackwall et Faba Record (Rob Miola et Jessi Brustolin)

- Je te dis Sepultura. Tu me répond quoi ?
- J’avais 20ans quand je l’ai ai découvert. J’en ai 45 maintenant ! Et ce soir nous allons ouvrir pour eux. Je suis stressé depuis 1 semaine. Mais cela nous fait plaisir de voir que des amis et quelques fans nous on suivis. Ça nous encourage.

- Comment le groupe a réagi lorsqu’on vous a annoncé que vous ouvririez pour Sepultura ?
- C’était il y a 2 semaines. J’étais en vacances. On m’a téléphoné… On a répété un maximum et surtout on s’entraîne pour bouger sur scène. Car ce n’est pas notre fort :  le show sur scène.

- Ce n’est pas le premier groupe « monstrueux »  pour  qui vous ouvrez ?
- L’année passée nous avons ouvert pour Hatebreed et Maroon. Nous étions aussi premier groupe. Ce n’est jamais évident d’ouvrir. Le club peut être vide ou seulement quelques spectateurs qui passent devant la scène. C’est dur d’être sur scène à ce moment là. (Ndlr : ce soir là Blackwall joue devant une salle quasi pleine.)

- L’endroit dans le monde et le groupe qui ouvrirais pour vous … dans un rêve bien sûr ? Ce serait ou et avec qui ?
- Pour moi personnellement au Marquis (Londres) avec un vieux groupe punk de mon adolescence :Sham 69
… mais maintenant à mon âge je choisirais la Norvège et un gros festival metal.

- Vous avez été sponsorisé par « Piercinthe » (L’absinthe du magasin de piercing à Bienne Camden Town) Vous avez des plectres avec votre logo et au recto la publicité de cette boisson. Est-ce que vous avez eu des feedback de fans qui vous on demandé ce que c’était ?
- Nous n’avions pas que les plectres mais aussi les bouteilles et les t-shirt. J’ai une anecdote à ce sujet. Strength : Un groupe allemand qui venait joué à la barbarie en 2010, nous a demandé ou nous pouvions boire de l’absinthe. Alors nous avons ouvert une bouteilles de « Piercinthe » avec eux. Et je dois dire que nous avons eu beaucoup plaisir autour de cette absinthe. 
 

Retourner au contenu