Empyr - 2008-05-07 - Rockademy

Aller au contenu

Empyr - 2008-05-07

Interviews > E
Intro :
 Tous issus d'univers musicaux différents, ils ont unis leurs forces pour relever le pari d'un genre nouveau.
 
Après des mois d’efforts intenses pour creuser sa propre voie, EMPYR nous embarque dans un rock sombre, planant et métallique dont les mélodies se nimbent d’une atmosphère post-apocalyptique. Entre Deftones et Coldplay, la voix est mélodieuse et torturée, les guitares flambent en riffs déchirés sur des rythmiques tantôt nerveuses ou aériennes.
 
Ce premier album, produit par Ken Andrews (Beck, Black Rebel Motorcycle Club, Chris Cornell) a été enregistré cet été à Los Angeles dans le studio des Dust Brothers (Beastie Boys, Red Hot Chili Peppers, Ben Harper)     
 
ATTENTION ILS ARRIVENT… “leave your shelter and wave the flag of change…”
 
Interviews:
 
David : Comment se sent-on quelques jours avant la sortie du premier album ?
Jocelyn : Pour le coup, les réactions sont différentes dans le groupe. Pour ma part, comme je n’attends rien de spécial pour cette sortie, je me sens détendue. En fait, je sais que nous avons un groupe qui n’est pas encore connu. Même si les gens connaissent encore nos groupes du passé. Je n’attends cette sortie que pour voir le public. Pour qu’il apprenne les paroles, qu’il chante et s’amuse avec nous. Je n’attends rien d’autre de cette sortie car ce n’est pas un « one shoot » ; je veux dire par là que nous avons signé pour 3 disques, donc je laisse venir, car tout est à venir. On va construire ce groupe par les concerts, par la scène ! Mais j’attends avec impatience la sortie du disque pour que les gens découvrent et connaissent ces chansons que nous (le groupe Empyr) nous écoutons depuis des semaines et que nous connaissons par cœur !
 
 
Qui est stressé dans le groupe ? Plutôt Benoit (Kyo) ?
- Non ! Je ne veux pas dire stressé ! Je veux dire de temps en temps il y en a un qui fait caca mou et ça passe !
 
Plutôt excité alors ?
Oui, c’est un mélange…. Une bonne excitation ! Quelques choses de positif !
 
La rencontre sa se passe comment ? La vie du groupe ?
En fait on s’est rencontré par la musique. Watcha avait programmé Vegastar… Vegastar a fait l’ouverture de Kyo et Pleymo.Quand tu passes trois mois sur les routes avec les groupes une certaines amitié musicales naît. On se connaît depuis ce moment là. Et comme on était toujours les derniers autour de la table, nous avons découvert que nos envies étaient les mêmes et voilà. De fil en aiguille …Empyr à pointé le bout de son nez ! Car une amitié très forte s’est forgée !
 
Empyr signifie-t-il la fin de Watcha, Pleymo, Kyo et Vegastar ?
Alors Watcha continue. Fred arrive à se dédoubler.
Pour Kyo. Ils font une pause. Le groupe en a bien besoin car après le succès fou qu’ils on eu, repartir sur des braises n’aurait pas été la bonne idée. Chaque membres du groupe à changé de travail complètement. Mais Benoît ne va pas arrêter d’écrire en français donc c’est juste une pause bien méritée.
Pleymo  fait une pause!
Et heu ! Vegastar… Continue sans moi. Il y a eu des débats a n’en plus finir. Ils m’ont demandé de choisir Vegastar ou Empyr ! J’ai choisi. Et, en tant que batteur je voulais arrêter ce groupe avec synthé et toutes ces machines qui t’emprisonnent. J’avais besoin d’être libre !
 
L’anglais est donc la principale langue de ce groupe maintenant ?
C’est le mot d’ordre qu’on s’était fixé ! On voulait faire comme quand tu crées ton propre groupe. Se la jouer à la manière d’un groupe de copains qui regardent les groupes qui marchent ! Quand tu écoutes des groupes en anglais, ça cartonne ! Et le but originel, c’était d’ouvrir des portes. Je trouve que l’anglais est  une langue qui se prête mieux au rock. Elle prend moins une  place prédominante. C’est un instrument à elle toute seule ! Et elle ouvre des portes à l’étranger. Cela n’assure rien, mais le disque sort dans 10 pays !
Dans cette deuxième vie qu’on s’autorise avec Empyr, on avait tous vraiment envie de changer. Notre belle langue française nous bloque plutôt des portes. Ce sont des choix de vie, mais ils ne sont pas du tout contre notre public français !
En France il y a beaucoup de chauvinisme pour notre « belle » langue. Je ne suis pas d’accord avec ce principe. Le français n’ouvre pas de portes. Il a plutôt tendance à en fermer d’ailleurs !
 
Quel est le thème de votre premier album ?
Un nouveau départ.  L’idée de faire table rase et reconstruire. Ce qui nous touche, ce qu’on vit, l’amour, les sentiments …pas de politique, pas de religion… c’est comme un film ça pourrait se regarder ! C’est notre histoire mais c’est l’histoire que chacun peut construire de lui-même : Un nouveau départ, une seconde chance.
 
Bon là, y faut m’expliquer pourquoi Empyr et surtout l’orthographe ?
L’idée c’était précisément que les gens se posent la question. Je vois que ça fonctionne bien ! On voulait un nom qui en impose. On s’est rendu compte qu’en plaçant la barre assez haut il fallait se secouer la couenne pour assurer un nom pareil et surtout ne pas se saborder avec ce que nous avions laissé derrière nous (nos 4 groupes). Le coté Empyr, (Entendez le coté pas obscure de la force !), c’est le rassemblement sous une bannière. Changer l’orthographe… cela a un sens anti militaire …une émeute pacifique ! L’idée c’est de ne pas écraser la gueule des gens mais plutôt de les rassembler.
 
Que penses-tu du web ?
C’est un outil … qui coupe à 2 tranchants. Il peut être merveilleux, mais attention ! Grâce à internet de plus en plus de groupes existent ou deviennent connus. Mais le niveau devient bien bas !!! Car c’est facile d’exister sur le Net ! Et c’est aussi facile de disparaître sur Internet ! Le grand devient petit et des petits croient devenir grands !
Et tu sais, le téléchargement c’est de la destruction … Mais tu sais, je suis devenu fou  en lisant un mag en France. Même ce mag proposait du téléchargement pirate et offrait aux lecteurs des pochettes prédécoupés ! Alors tu vois, ça commence déjà aussi par les magazines !
 
Si un de vous tombe malade … que se passe t’il ?
Je ne pense pas que si un de nous tombait malade on jouerait quand même avec ! Sauf s’il se cassait quelque chose … et là il faudrait vraiment trouver un remplaçant ?
 
Et les fans ? Un quart de votre public va être déçus ?
Je pense qu’Empyr va engendrer de nouveaux fans ! Nous avons déjà fait quelques concerts et nous avons vu au final que ce ne sont pas des fans qui viennent voir Kyo ou Watcha, mais plutôt des anciens fans qui viennent découvrir un nouveau groupe.
 
Vous avez donc signé pour 3 cd ? Pas de dvd ?
Non, pour le moment pas, mais s’il y a assez à raconter pourquoi pas. Mais on est super fiers du premier et on se réjouit du second. On a enregistré un titre inédit pour les Japonais ! C’était leur exigence … Ils changent tout ! Ils veulent du collector… C’est comme ça !
Mais on écrit et on n’a jamais arrêté d’écrire pour le deuxième, voire déjà pour le 3ème album.
 
Est-ce qu’en live vous allez reprendre des morceaux de Kyo, Watcha, Pleymo ou Vegastar ?
Non, nous n’avons axé les communications que pour Empyr. On ne veut pas se cacher,  mais changer. Donc on repart de zéro : qui nous aime nous suive !
 
 
Retourner au contenu