Hatesphere - 2008-09-19 - Rockademy

Aller au contenu

Hatesphere - 2008-09-19

Interviews > H
Hatesphere
Peter "Pepe" Lyse Hansen  guitariste
19-09-2008 – Kofmehl Soleure (SO)
 
Intro :
 Je retrouve après 3 ans (C’était en 2005 au Z-7 avec Morbid Angel !), Pepe, le guitariste de Hatesphere au Kofmehl de Soleure. Nous avons rendez-vous dans les coulisses et c’est Vincent Dévaud de chez « The Best of Underground »  qui nous présente..
Hatesphere est un groupe danois de trash metal. Ils ont réalisé leur premier album en 2001. Ils sont actuellement sous contrat avec Steamhamme/SPV avec qui ils ont sorti en 2007 leur dernier album Serpent Smiles and Killer Eyes. Mais chez qui vont-ils sortir le prochain album et avec quels membres ? Car en 2007, lors de la tournée avec Dimmu Borgir, le groupe a « splitté » et c’est Pepe le « last man standing »… Peut-être que c’est la mode dans ce pays : le Danemark… [Patrie des briques Lego]. On prend des morceaux et on construit une maison ! Pour Hatesphere, on reprend d’autres musiciens et on reconstruit un groupe !
Rencontre avec un passionné et amoureux de la Suisse :
 
Interview :
 
- Que s’est-il passé lors de cette tournée avec Dimmu Borgir ? J’ai lu mille et une informations différentes et je profite de ta visite en Suisse avec Hatesphere nouvelle formule pour te poser cette question.
- Mmmh ! Pourquoi nouvelle formule ? Oui je suis le « last man standing » ; mais ce qui s’est passé n’a été ni une bataille, ni une guerre ! Le bassiste et le batteur voulaient absolument avoir du temps pour leurs familles respectives. Et tout le temps passé en studio, en tournée et en promo ne pouvait leur donner satisfaction. Nous sommes arrivés à un point de non retour pour le groupe de base, comme si nous avions enflammé la mèche qui l’a consumé.
 
- Mais c’est le chanteur
Jacob Bredahl
qui, au départ, a vraisemblablement pété un plomb et est rentré chez lui?
- Non ! C’est le dernier à avoir quitté le bateau ! Voici le tiercé dans l’ordre :
Anders Gyldenøhr à la batterie, Mikael Ehlert Hansen à la basse, et Haiden à la guitare.
Leurs vœux étaient de finir l’album et de ne pas faire une tournée après. Car ils savaient que s’ils prenaient part à cette tournée, ils n’auraient plus eu de temps pour leurs familles. Mais nous nous sommes séparés dans un bon esprit.
 
- Mais tu leur en veux ? C’est la guerre entre vous ?
- Non, non, non… Tout s’est passé très tranquillement. Nous nous sommes retrouvés un week-end pour jouer ! Tout va bien. Ce n’est simplement plus Hatesphere comme avant…
 
- C’est donc Hatesphere 2 ?
- Pour Jakob (l’ancien chanteur) il a deviné que la situation allait définitivement changer et il à préféré se retirer plutôt que de continuer avec des gars qu’il ne connaissait pas ! Mais je suis content de travailler avec les nouveaux. Le chanteur est très jeune. C’est un plus pour nous. Bien sûr, c’est difficile de présenter un nouveau groupe à un public. C’est en fait comme si nous devions tout reprendre de A à Z.
 
- C’est plus facile avec les nouveaux ?
- Oui ils sont différents. Ils ne se bourrent pas la gueule tous les soirs. Je ne dis pas que les anciens le faisaient, mais le groupe actuel est plus calme en coulisses.
- Pourquoi ne pas changer le nom du groupe ? C’est un nouveau concept ! Un nouveau band !
- Non ! Même si je suis le seul qui reste, je ne changerai pas le nom. C’est un symbole, un souvenir de ce qui a été vécu. Je suis fier de l’histoire de Hatesphere. Et tu sais, dans chaque groupe des membres partent et d’autres arrivent. Ça fait partie de la vie… J’ai eu la chance de trouver de nouveaux musiciens à temps. Et les répétitions ont tout de suite été positives.
 
-Est-ce que Hatesphere va sortir un nouveau CD ?
- Oui, je peux le dire nous sortirons un nouvel album. Quand ? Je ne le sais pas encore ; probablement février-mars 2009. Ce qui est sûr c’est que le 80% des titres sont déjà écrits et répétés !
 
- Je ne connais pas encore le nouveau groupe. Le chanteur est très jeune !
- Jonathan "Joller" Albrechtsen, notre chanteur est très jeune. Il vient de fêter ses 20 ans. Mais il a une voix qui tue ! Tu vas le découvrir ce soir et pour les lecteurs de Rockademy Magazine, je vous tiendrai au courant de la sortie du nouvel album. Vous pouvez aussi voir des vidéos sur notre site web ou sur notre Myspace.
 
- Comment ont réagi les fans de Hatesphere lors de l’annonce de la scission?
- Très différemment ! Certains ont accepté et sont restés fans. D’autres ont été effrayés à l’idée d’avoir un nouveau Hatesphere. Ils nous envoyaient des mails pour nous supplier de ne pas faire ça. D’autres encore se sont attaqués à moi personnellement car j’étais le seul à rester. Selon eux, j’aurais dû laisser tomber ! Mais la plupart ont gentiment repris contact et attendent une prochaine tournée pour nous découvrir, plus le nouvel album de notre nouveau départ.
 
- Qu’écoutes-tu en privé ?
- J’aime le hard rock. Def Leppard, Motley Crüe, Megadeth… la base du hard winner.
 
- Que penses-tu des groupes masqués ?
- Cela ne m’impressionne pas ! Je ne suis ni effrayé, ni fan de ce genre de groupes. Beaucoup de groupes qui ne savent pas jouer de la musique utilisent ce genre d’arguments pour se mettre en avant. Je trouve ça navrant. Un groupe de rock a besoin d’un batteur, un guitariste, un bassiste et un chanteur, point barre ! Mais ce n’est pas un reproche pour tous les groupes. Attention je trouve très fun certains groupes comme Kiss, Slipknot par exemple. D’ailleurs le derniers Slipknot est très bon.
 
- Quels sont les  albums que tu sauverais d’un feu ?
- Def Leppard, Hysteria – Motley Crüe, Dr Feelgood – Anathema, Judgement
 
- Comment trouves-tu la Suisse et son public ?
- Fantastique, c’est un des seuls pays qui accueille les groupes de rock avec autant de plaisir et de bonnes manières. J’adore les fans suisses. Ils ne sont pas agressifs avec nous. Ils viennent volontiers boire un verre sans se bourrer la gueule. En plus, ils aiment poser des questions intelligentes. Merci à vous public helvétique !
 
Concert review :
 
Le Kofmehl ne fera pas le plein ce soir là. En tout cas c’est ce qui me semble au début de ce live. La faute, peut-être à un certain groupe qui jouera le même soir à une heure de Soleure : (nom du groupe) ou alors tout simplement la faute à la nouvelle composition du groupe.
Eh bien que les puristes se la mettent dans la poche ! Le « nouveau » Hatesphere 2007-2008 restera pour Rockademy Magazine LE meilleur Hatesphere de tout les temps. Même si le groupe a dû jouer dans la petite salle, il a montré tout son talent ; allant même jusqu’à jouer un morceau surprise pour un spectateur du premier rang. Que du bonheur ! Le groupe ne se l’est pas jouée « star ».
Jonathan "Joller" Albrechtsen le chanteur, déjà charismatique à mes yeux, gardera le sourire du début à la fin. Une voix défiant toute concurrence !
Merci pour les oreilles et pour les yeux !  
Retourner au contenu