Matter - 2008-08-14 - Rockademy

Aller au contenu

Matter - 2008-08-14

Interviews > M
Kallnach (BE) Erlebnis-Brennerei
Oliver & Nicole Matter & Mike
 
Introduction :

C’est à 25 minutes de Bienne que notre reportage sur la fabrication de la Mansinthe va commencer. Dans un décor suisse à 100% ! Kallnach est un petit village de 1500 habitants au sud du lac de Bienne, situé juste après Aarberg… Une chance : Nous aurons besoin de sucre pour déguster notre fée verte ! Mais ne vous y fier pas, la Mansinthe est la boisson du « Révérend » pas des petits anges.
En effet, c’est dans les locaux d’Olivier et Nicole Matter-Lunginbühl qu’est distillée l’absinthe de Marylin Manson. 66,6% alcool, c’est le chiffre officiel, celui de la bête (NDLR : de l’Apocalypse !) qui est inscrit sur la bouteille. Et on a pu le contrôler… Son absinthe il la veut verte !
Nous allons pour Rockademy Magazine vous raconter l’histoire de l’absinthe mais surtout de la Mansinthe : « Les aventures de Marylin Manson au pays du Seeland »  
 
L'origine précise de l'absinthe est incertaine. En Égypte ancienne l'usage médical d'extraits d'absinthe est mentionné dans le Papyrus Ebers (entre -1500 et -1600). La légende veut que se soit le docteur Pierre Ordinaire qui ait inventé la recette vers 1792. Pendant une trentaine d'années l'absinthe reste une boisson régionale essentiellement consommée dans la région du Val-de-Travers et de Pontarlier. Relativement chère au début des années 1850, elle est surtout consommée par la bourgeoisie. De 1850 à 1870, début de la guerre franco-prussienne, la popularité de l'absinthe ne cesse de grandir et, en 1870, l'absinthe représente 90% des apéritifs consommées en France[4]. La production d'absinthe augmente entraînant une diminution des prix et une popularité grandissante. Le 11 août 1901, l'usine Pernod à Pontarlier prend feu et un employé de l'usine prend l'initiative de vider les cuves d'absinthe dans le Doubs, afin d'éviter qu'elles n'explosent. On raconte que les soldats en garnison à Pontarlier remplissaient leur casque de ce breuvage. Le lendemain, on en retrouvait des traces, à la source de la Loue. Cet incendie a permis de découvrir l'origine de la rivière de la Loue, tout en constituant la première coloration de l'histoire de l'hydrologie.[
Selon une légende, car il en existe quelques unes différentes, (mais qui ont toutes le même épilogue : la prohibition de l’absinthe), on connaît l’histoire de cet homme, père de famille qui tua toute sa famille enfants et femme, confondus sous l’emprise de la bleue ; ou celle qui expliquait que c’était le remède pour un avortement rapide et forcé lors d’une grossesse interdite ; ou celle qui disait simplement que la fée verte rendait fou !
En 1906, la ligue nationale française antialcoolique recueille 400 000 signatures dans une pétition. En 1907, une grande manifestation a lieu à Paris rassemblant les viticulteurs et les ligues antialcooliques. Leur mot d'ordre : « Tous pour le vin, contre l'absinthe ».
 
Depuis le 1er mars 2005, la distillation de l'absinthe est à nouveau autorisée en Suisse. Les distillateurs agréés entreprennent les démarches afin d’obtenir une AOC et ainsi protéger l'appellation (à condition, entre autres, que la teneur en thuyone ne dépasse pas 35 mg/l).
 
L’absinthe son breuvage fétiche! En effet, Marilyn Manson est connu pour descendre le précieux liquide avec autant d’aisance  que le Suisse primitif son Ovo matinale. Non seulement il l’aime mais il la veut à son nom.
 
Interview :
 
David : -Comment se sent-on après avoir réalisé l’absinthe d’une des plus grosse figures du rock actuel ?
Oliver & Nicole Matter : -C’est bien sûr une aventure extraordinaire. Maintenant l’aventure continue, car sa diffusion aux Etats-Unis est en cours. La distillation est faite. Les bouteilles attendent juste le feu vert des contrôles sanitaires US. Mais les cartons, les palettes sont prêtes à prendre le bateau. (NDLR : Olivier me montre le numéro de Playboy de Juin 2008 avec à l’intérieur une promo pour la Mansinthe)
 
- Quel est le problème ?
- Le gouvernement U.S. veut voir et tout contrôler ! L’étiquette va être changée. Mais pas de gros changements. Avis aux collectionneurs !
 
- Quand va –t-elle être  être exporté ?
- Aucune idée ! Mais regarde ça ! (NDLR : Olivier me montre la cuillère que Marilyn Manson veut commercialiser avec sa Mansinthe aux US. C’est une tête de mort, splendide objet !)
  
- Quelles différences entres ces absinthes ?
- Le produit de HR Giger est un mélange que j’avais réalisé avant ! Pour Manson c’est un mélange qu’il a testé lui-même. Je lui créais des prototypes. Après 6 mois, aucune réponse. Je pensais que c’était à l’eau ! Un soir vers 22h Markus, le Manager de Manson en Europe, m’a appelé pour me dire qu’il voulait  un mélange plus comme ceci ou comme cela… J’ai envoyé par lots de 5, ces tests d’absinthe aux US. Et, un jour, le Révérend a choisi le prototype 35. Il a dessiné l’étiquette lui-même. (NDLR : Manson s’est fait peintre et a d’ailleurs fait une expo très réussie à Zurich l’an passé. Voir sur le site
www.rockademy.com
les photos et vidéos de cette expo)
 
- Qui a eu l’idée du nom ?
- C’est Markus… Il a eu l’idée tout de suite !
 
-Manson est déjà venu dans vos locaux ?
Nicole :
-Malheureusement pas. Mais comme il a fallu deux ans pour que sa Mansinthe sorte, il lui faudra deux ans pour venir !!? Nous avons été invités à le rencontrer lors de son concert à Zurich. Il a signé deux bouteilles pour nos enfants. L’année passée, nous lui avions expliqué que nous avons deux très petits enfants et que, pour leurs 20 ans, nous leur offririons ces bouteilles. Il a dit alors je signe : « M. Manson, mort aujourd’hui ! » Et il a ri !
Olivier :
-Je me rappelle des mots qu’il a eu lorsqu’il m’a présenté à son amie : « Regarde, Chou ! C’est le gars qui fabrique ma boisson que je bois tout le temps ! »
 
- Avec qui d’autre avez-vous des contacts en ce moment ?
- … Et bien !? Ce n’est pas encore signé. Ce n’est pas encore officiel et je ne peux donc pas donner de nom. Mais c’est un proche de Marilyn Manson. Et bien sûr toi !!! Tu vas sortir ton absinthe ! On en a déjà parlé …
 
- C’est vrai mais je garde le secret. « Chuuuuttt ! »
 
 
 
Retourner au contenu